Conférence de Presse hiver 2019/2020 : France Montagnes prend de la hauteur

C’est à 57 mètres au-dessus de Paris que France Montagnes a réuni plus de 200 journalistes et partenaires jeudi 7 novembre 2019 pour sa traditionnelle conférence de presse de lancement de saison. Le soleil était au rendez-vous et la vue dégagée pour le petit-déjeuner presse qui avait lieu au salon Gustave Eiffel, au premier étage de la tour Eiffel.

Animée par Alexis-Olivier Sbriglio et Jean-Marc Silva, la conférence a permis d’évoquer dans un premier temps les tendances, nouveautés de la saison à travers 2 films faits maison :

Le tourisme responsable a ensuite été abordé par les principaux acteurs de France Montagnes :

Pierre Gogin, Jean-Marc Simon, Jean-Pierre Rougeaux, Alexandre Maulin et Jean-Marc Silva
  • Alexandre Maulin, président de Domaines Skiables de France a tenu à s’exprimer sur l’impact incontestable du changement climatique sur les massifs français. Face aux enjeux de préservation d’un patrimoine tricolore, à la fois environnemental, économique et social, la chambre professionnelle, représentant 250 stations réparties sur six massifs, lance un appel à destination de tous les acteurs de la montagne pour une mobilisation générale sans précédent. Au cœur de cette démarche, l’ambition de créer d’ici avril 2020 un dispositif de mutualisation de financements pour la recherche de solutions concrètes autour de la réduction des gaz à effet de serre, de la ressource en eau, de la biodiversité et des déchets. Alexandre Maulin : « L’ensemble des professionnels de la gestion des domaines skiables de France prend position et se met en ordre de marche pour déployer un dispositif ambitieux au service du Patrimoine Montagne. Au-delà du poids économique conséquent que représente le ski pour le secteur touristique national, il en va de la survie de l’ensemble des vallées d’altitude hexagonales et de leurs habitants, qui sont menacés de devenir les premiers réfugiés climatiques de France. Nous appelons donc le Premier Ministre à prendre toute la mesure de l’ampleur des défis que nous allons devoir relever ensemble, dès le prochain Conseil National de la Montagne. » Voir le communiqué
  • Jean-Marc Simon, Directeur du Syndicat National des Ecoles du Ski Français a précisé la vision et actions des moniteurs de ski esf  :
    – Le ski est un sport de pleine nature qui oblige tous les pratiquants et en particulier les moniteurs de ski de comprendre et respecter la nature.
    – Sur la forme, cela impose au moniteur, qui est un éducateur, de donner des messages forts en termes de prévention et de sensibilisation sur l’environnement.
    L’intervention du moniteur ne peut être réduite à l’apprentissage d’une technique. Le moniteur vous apprend à vous déplacer en montagne. Pour cela il faut connaître le milieu et le respecter.
    – Et sur le fond, vivant sur place, ayant le souci de l’attractivité du ski et de la pérennité de son activité, mais surtout viscéralement attaché à ses montagnes, le moniteur est évidemment concerné, responsable et investi sur la question d’un tourisme responsable.
    – L’engagement du moniteur sur ce sujet s’est notamment formalisé autour du programme « fais ta Trace sans laisser de traces » : un message simple, et direct qui a permis la réalisation de nombreuses opérations de communication, de sensibilisation et de valorisation du territoire
    A un autre niveau, 
    la profession cofinance le programme Frivep (également financé par la Poste, la SNCF et les ministères des Armées et de l’Intérieur) pour le développement d’une filière de recyclage du textile professionnel
    L’Ecole du Ski Français est l’initiateur d’une place de marché fédératrice et équitable, qui défends le circuit court et la relation directe client-prestataire local. Mon séjour en montagne soutient l’accessibilité de la montagne pour tous, en direct et au prix le plus juste. La visibilité et l’accès à des solutions de transports en commun et interconnectées (train plus navette) est l’une des priorités de développement de cette place de marché
  • Pierre Gogin, Président de la Commission Développement Durable de l’UNION Sport et Cycle a développé les idées :
    1) L’USC regroupe les entreprises qui fabriquent et commercialisent les équipements servant la pratique sportive. Nos adhérents sont donc au cœur de la pratique sportive, de la consommation et des attentes des vacanciers, notamment à la montagne. Pour info, en terme économique et social, les sports d’hiver représentent un chiffre d’affaires de l’ordre de 2 milliards d’euros pour nos adhérents (marques, commerces, loueurs) et concernent 10 000 salariés.
    Les adhérents de l’USC sont donc au centre des nouvelles attentes sociétales et environnementales des consommateurs
    L’USC en tant qu’organisation professionnelle majeure de la montagne et de corps intermédiaire des institutions, a le devoir d’initier des actions collectives en faveur de pratiques sportives et touristiques responsables.
    2) Les adhérents de l’USC sont déjà au cœur de l’économie circulaire. Pour les sports d’hiver la location de matériel, versus l’achat, représente une part essentielle de l’équipement des skieurs. Un équipement « ski-chaussure » effectue une moyenne de 3 saisons successives pour une centaine de jours de sorties utiles !
    3) L’USC cherche aussi à promouvoir les actions les plus vertueuses des entreprises dans le domaine de la protection de l’environnement. Ainsi, tous les deux ans les Ecosport Awards identifient et récompensent les démarches d’éco-conception des articles de sport et des bâtiments, les initiatives en matière de recyclage ou celles de management durable.
    4) Les entreprises qui adhérent à l’USC s’engagent, contractuellement, en faveur de la protection de l’environnement :
    a. Le règlement intérieur de l’UNION et son code de conduite imposent, avec son article 9, à limiter les impacts à l’environnement et à participer obligatoirement à une filière REP lorsqu’elle existe, comme c’est le cas avec la filière textile/chaussure.
    b. Le règlement professionnel montagne impose aux adhérents de confier son matériel en fin de vie à des filières de recyclage lorsqu’elles existent ET pour les magasins d’appliquer les recommandations du Guide du magasin éco-responsable, par exemple en matière d’économies d’énergie.
    5) Mais ces engagements ne sont pas toujours suffisants et les actions et les résultats ne sont pas à la hauteur des enjeux. L’avenir de la planète, avec la montagne comme sanctuaire de la nature vivante préservée, impose d’aller beaucoup plus loin.
    L’USC suit donc avec attention le débat actuel sur la loi contre le gaspillage et pour l’économie circulaire (LEC) actuellement en discussion au Parlement. Cette loi va ainsi obliger les entreprises à aller plus loin, que ce soit en matière d’obligation d’information des consommateurs sur les caractéristiques environnementales des articles qu’ils achètent, sur les retours et la fin de vie des produits et la mise en place d’une nouvelle filière REP pour les articles de sports. L’ensemble des entreprises concernées par le tourisme en montagne doit enfin mieux se concerter et travailler collectivement à des actions plus ambitieuses et pérennes dans ce domaine.
  • Jean-Pierre Rougeaux pour l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne a présenté quelques exemples d’actions menées par les professionnels, qui sont autant d’illustrations concrètes d’un engagement pour un tourisme responsable. La mobilisation est aujourd’hui collective : professionnels mais aussi pratiquants, habitants, élus… tous jouent leur rôle pour préserver nos Montagnes et inventer ensemble les stations de demain. Lire son intervention.

A la suite, les actions de France Montagnes et temps forts de la saison ont été présentés :

  • En Montagne Noël est Magique avec intervention de Philippe Poirot (Hautes-Vosges) et Alexis Bongard (Les Gets)
  • Le Printemps du Ski avec intervention de François Badjily (l’Alpe d’Huez) et Yvan Chaix (Hautes Alpes)
  • Famille Plus, la montagne solidaire avec intervention de Dominique Bayle (Association Petits Princes)
  • Les coupes du Monde FFS avec intervention de Marc Bauer (Val d’Isère)
  • Questions/réponses et conclusion par Jean-Luc Boch, président de France Montagnes

Après la conférence de presse, les journalistes ont suivi l’équipe de France Montagnes au Trocadéro pour la remise des Trophées du Ski de Randonnée, co-organisées avec CTC (voir l’article).

Retour en images sur la journée :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *