Skidebrief 2017 : la montagne Française a bien résisté

Les professionnels et acteurs de la montagne Française se sont réunis ce lundi 24 avril à Val d’Isère pour SkiDebrief, le rendez-vous de bilan de la saison hivernale.

 

Cette année, les Trophées de La Montagne Française, Nouvelle Définition, ont ouvert les festivités en récompensant des initiatives à destination du grand public, innovantes, modernes et porteuses pour l’avenir de la montagne. Ont ainsi été récompensés dans leurs catégories :

  • Le Rocky Pop Hôtel (Les Houches) Trophée accessibilité
    Concept hôtelier qui casse les codes de la déco de montagne traditionnelle par son audace et sa fraîcheur. Couleurs punchy, déco ludique et ambiance définitivement relax pour ce lieu où priment partage et convivialité. A noter également, un espace séminaire modulable pour l’accueil de clientèles professionnelles.
  • Hero Les ArcsTrophée économie
    Packaging des activités sports et loisirs de la saison estivale pour la station des Arcs. L’objectif est de valoriser l’offre de services multisports à prix accessibles tout en proposant une dimension “héroïque” de l’activité choisie par le client. Le bilan : des prix divisés par deux pour une clientèle multipliée par 3.
  • Woodstock Création Trophée initiative verte
    Espace collectif dédié à des démarches environnementales, à partir de la réutilisation de matériaux en bois (bureau, showroom aménagement d’intérieur). L’activité économique de l’entreprise haut-savoyarde repose sur le design d’espace, le trademarketing et l’événementiel.
  • SkapeMeTrophée produit innovation
    Application de selfies XXL, disponible à Val Thorens et Courchevel. A partir d’un selfie, l’étendue du panorama est visible en plan large, permettant de visualiser l’étendue du domaine skiable sur lequel on se trouve.
  • La Dolce Vita (Montgenèvre) – Trophée prix spécial Printemps du Ski
    Offre Printemps du Ski qui favorise un pack 3 jours tout compris : forfait de ski + balnéo illimitée + 1 descente de luge offerte au prix de 120€/personne
  • High Five Festival (Annecy)  – Coup de cœur du jury
    L’agence événementielle annécienne Like That a reçu le coup de coeur du jury Skidebrief pour le High Five Festival. Cet événement organisé en plein coeur d’Annecy réunit les marques de l’industrie, les meilleurs skieurs au monde des disciplines freeride & freestyle, démonstrations sur le Big Air ainsi que les producteurs de films de freeski.
Les lauréats Trophées SkiDebrief 2017
Remise des Trophées de la Montagne Française, nouvelle édition

Une table-ronde s’est ensuite tenue sur les perspectives de recrutement de nouveaux publics en montagne.

Le marché du ski français compte aujourd’hui 5,1 millions de pratiquants (dont 63% de skieurs réguliers). Cela représente 7 millions de séjours consommés ; 84% des vacanciers en montagne pratiquent une activité glisse pendant leur séjour. Une érosion du recrutement de 2.5% est à noter à partir de 45 ans. Comment y pallier ? Quelles recettes pour donner envie de venir séjourner en montagne ? Voici les pistes et réflexions discutées au cours de cette table-ronde :

  • S’adresser aux sportifs comme aux hédonistes : l’activité glisse et ski attire avant tout des personnes qui ont une activité physique régulière. Il est cependant nécessaire d’ajouter une enveloppe bien-être, art de vivre et culture pour attirer une clientèle moins (ou non) sportive.
  • Travailler la notion de conversion : donner les moyens et l’envie de continuer à pratiquer régulièrement une fois l’apprentissage du ski acquis.
  • Faciliter l’organisation de séjours jeunes en montagne : par la prise de conscience des maires en préemptant et en donnant les moyens aux directeurs de centres jeunesse de pouvoir se développer, s’adapter aux normes etc… Avec le soutien collectif des départements et des régions.
  • Poursuivre les actions publiques type “Journées montagne” organisées par les départements (comme en Savoie via le Plan Montagne) pour faciliter l’accès des jeunes en montagne. Le témoignage de GoSnow (société Suisse) a apporté un éclairage sur son outil de “recrutement” de publics jeunes en montagne. Cette plateforme d’échanges permet à l’enseignant d’organiser sa classe de neige en facilitant l’organisation du séjour (hébergement, moniteurs, remontées mécaniques etc…). Possibilité de tout construire de A à Z ou de piocher dans l’offre de services. Pour la 2ème saison, 1000 offres ont été disponibles sur la plateforme, générant  12000 nuitées, 71 camps organisés, et la participation de près de 3000 élèves.
  • Multiplier les opérations événementielles et développer les offres commerciales pour promouvoir le séjour en montagne tout en rallongeant les saisons. Par exemple, la campagne Printemps du Ski permet d’allonger la période touristique à travers des offres spéciales adaptées au printemps (du ski mais pas que). Le développement d’offres de courts séjours / week-ends, la mise en place d’offres et d’activités multi-saisonnalité pour une communication de la montagne à l’année.

 

« Le ski épicurien » : paroles de chefs étoilés de montagne

A l’occasion du 7ème Challenge des Chefs organisés à Val d’Isère, 4 grands Chefs sont venus témoigner des modes de consommation d’une nouvelle clientèle éprise de ski, de grande cuisine et d’autres loisirs en montagne. Voici leurs ingrédients pour valoriser la gastronomie à la montagne.

Philosophie et gastronomie :

  • « Savoir amener du bon, du simple, un peu de luxe, que cela reste dans la philosophie de la montagne » (Edouard Loubet)
  • « Savoir répondre avec simplicité et authenticité » (Benoît Vidal)
  • « Ne pas s’égarer de l’authenticité que les clients sont venus chercher en station : qualité des aménagements, des services et de la gastronomie locale.» (Edouard Loubet)

Accès à la grande cuisine :

  • « Créer des annexes de restauration adaptées à la pratique du ski : où l’on peut manger de qualité, de manière rapide, pour les skieurs qui veulent profiter également du domaine.» (Benoît Vidal propose ainsi le Coin Bistrot, avec des formules déjeuner qui associent grande cuisine, prix attractifs et temps à table réduit)
  • Christophe Aribert a également aussi ouvert son Bistrot et témoigne : « Les gens passent par le bistro et viennent ensuite au gastro. L’un nourrit l’autre »

Qualité française :

  • La gastronomie Française doit honorer et tenir sa réputation mondiale. « Un col tricolore, c’est une remise en cause de tous les jours. » (Patrick Chevallot)
  • « Les étoiles sont une récompense du métier et permettent de faire découvrir toute une région, de contribuer à l’image de la région et en l’occurrence ici, de la montagne » (Edouard Loubet)
Table-ronde "Le ski épicurien" avec l'intervention de 4 chefs : Benoît Vidal, Patrick Chevallot, Edouard Loubet, Christophe Arribert
Table-ronde “Le ski épicurien” avec l’intervention de 4 chefs : Benoît VIDAL (L’Atelier D’Edmond**), Patrick CHEVALLOT (Meilleur Ouvrier de France), Edouard LOUBET (Domaine de Capelongue**), Christophe ARIBERT (Les Terrasses d’Uriage**)

 

Côté chiffres, à retenir pour la saison 2016/17 :

  • Taux de remplissage des hébergements : en légère augmentation de 1.1 point.Le retard enregistré pour la fréquentation des hébergements lors des vacances de Noël a été rattrapé par notamment l’excellente dynamique des vacances d’hiver (+2,4 points) et des vacances de printemps, associées au Printemps du Ski (+10,7 points) (OSM / ANMSM / Atout France)
  • Fréquentation des domaines skiables : en baisse de 3%. Les écarts sont importants entre les grandes stations et les autres. Cet hiver, la neige de culture et l’altitude ont fait la différence. (Domaines Skiables de France)
  • Ecole du Ski Français : Entre  0 et- 3 % (avec de fortes disparités suivant les stations). Les réservations en ligne sont en nette augmentation (25 % de l’activité cette année) ont généré 70 millions d’euros de chiffres d’affaires sur les 280 millions estimés. (Syndicat National des Moniteurs du Ski Français)
  • Sites nordiques : en baisse entre -3 et – 5%. Malgré la baisse importante du nombre de jours d’ouverture, la fréquentation est excellente lorsque les conditions climatiques sont bonnes. Grâce aux périodes de prévente instaurées dans l’intégralité des massifs, la vente des cartes saison connaît une hausse notable. (Nordic France)
  • Fédération Française de Ski : 131 podiums pour les athlètes français en 2016-2017, un record historique pour la France. S’ajoutent 23 médailles mondiales pour les disciplines olympiques. Le France, 1ère nation en nombre de titres. (FFS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *